Imprimer

Accueil-Bienvenue

 

 

 

NOTRE PÈLERINAGE MONTFORTAIN
Á LOURDES ET SON HISTOIRE

Le P. Riboulleau

1947 : Le 20 juillet, la canonisation de Saint Louis-Marie de Montfort est proclamée à Rome par le Pape Pie XII. Le souffle missionnaire du saint redouble d'ardeur dans l'âme de ses fils, particulièrement chez le P. Riboulleau, missionnaire de la Communauté de Cholet, puis directeur de la revue « Le Règne de Jésus par Marie ».

Le 7 octobre, à l'occasion du 39ème Pèlerinage du Rosaire, dirigé par le P. Baron, op, Mgr Théas, évêque de Lourdes, reçoit solennellement la châsse contenant les reliques du Père de Montfort. La spiritualité mariale montfortaine était appelée à prendre sa place dans les pèlerinages.
Le P. Riboulleau, présent à Lourdes, y pensait ; il entretenait le projet d'ajouter au «Montfortain Belge», et au «Montfortain Hollandais» un «Pèlerinage Montfortain Français».

1949 : Dans la foulée missionnaire audacieuse du P. de Montfort, et dans le courant spirituel de l'année mariale 1949, le « Montfortain Français » est fondé par le P. Riboulleau.
Le 25 avril 1949 arrivait à Lourdes le premier et l'unique train « Bleu » montfortain venant de Lo-rient. Des pèlerins de Brest, du Nord, de la Région Parisienne et d'ailleurs l'avaient rejoint. Au total il y aura plus de 1100 pèlerins dont 167 malades rassemblés par le Père Paul Riboulleau qui avait rêvé de ce Pèlerinage à l'occasion de l'Année Mariale.
Ce groupe déjà important de malades n'était encadré que par une poignée de bénévoles dont plu-sieurs Filles de la Sagesse. Dès l'Ouverture, le Père Riboulleau lance un appel : « Nous avons be-soin de vos bras et de vos jambes pour aider 'nos seigneurs les malades...' Je vous attends à la permanence ! » Ainsi naquit l'Hospitalité Montfortaine.

 L'HOSPITALITÉ MONTFORTAINE

1 * « L'ÂME DU PÈLERINAGE »
Son but ? Elle prolonge aujourd'hui à longueur d'année, à Lourdes comme dans les paroisses et les établissements médicalisés, l'attention privilégiée qu'à l'époque de Louis XIV, le Père de Montfort porta aux malades et à tous les marginalisés du 'Grand Siècle' !
Comme toutes les Hospitalités d'Accompagnement, en complément de l'Hospitalité d'Accueil (Hospitalité Notre-Dame de Lourdes), elle assure la prise en charge des malades depuis l'inscription et la préparation du dossier médical, le transport, jusqu'à l'installation dans les Accueils de Lourdes. Elle est répartie en différents services: de l'humble travail des lingères à celui plus visible du Service Liturgique : Célébrations et Visualisation, en passant par d'autres Services : soins, service des repas, « roulage », piscines et jusqu'à l'Animation spirituelle, en lien avec les Aumôniers de malades et ceux des Centres régionaux.

2 * L' HOSPITALITE AUJOURD'HUI
Depuis ce 25 avril 1949 où le premier «Montfortain» arrivait à Massabielle, notre pèlerinage s'est progressivement organisé grâce au soutien efficace des Sœurs de la Sagesse, des Frères de St Ga-briel et d'innombrables amis des Pères et Frères de la Compagnie de Marie.
Cette Hospitalité travaille sous la responsabilité d'un Président, d'un Vice-président, d'un Médecin-chef, d'une Infirmière et d'un Brancardier Responsables Nationaux.

3 * L'ASSOCIATION MONTFORTAINE-PÈLERINAGE–HOSPITALITE (A-M-P-H)
C'est l'Association qui conjugue la recherche et les efforts de la Direction du Pèlerinage et de l'ensemble de l'Hospitalité. Touchant près de 50 départements, elle rayonne à travers la France sur 26 Centres animés par plus de 3200 membres de l'Hospitalité Montfortaine. Véritable ossature du pèlerinage, elle travaille en solidarité permanente avec la Direction et conserve cependant toute son autonomie.
* Brancardiers, hospitalières, infirmières et médecins se retrouvent pour la plupart chaque année à Lourdes dans les services les plus variés.
* Par ailleurs, depuis une vingtaine d'années, une soixantaine d'entre eux - hommes et femmes - constituent avec une dizaine de prêtres l'aumônerie chargée de l'animation spirituelle des malades. A la fois Hospitaliers et pèlerins, ils sont invités à prier en groupe et à vivre un chemin de conversion.
* Chaque année, par région ou au niveau national, ils se retrouvent pour des journées d'amitié, des sessions et une Assemblée Générale qui fait le point sur la vie du Centre et prépare le prochain pèlerinage.
La majorité d'entre eux est investie également dans les secteurs pastoraux et vit cet engagement d'hospitalier comme une mission populaire permanente...
Bien entendu, tout cela nécessite des rencontres, des temps de formation, des week-ends d'initiation du plus technique au plus spirituel: prise en charge et brancardage des malades, découverte de la mentalité des personnes fragilisées, handicapées ; approfondissement de la spiritualité montfortaine et de l'animation liturgique. Le P. Riboulleau qui fondait en 1952 leur revue «TÉMOINS» appelait cette Hospitalité : « L'ÂME DU PÈLERINAGE »