Imprimer

Cholet

 

 

 

 

Témoignage de Geneviève, pèlerine pour la 1ère année

Partir en pèlerinage est un choix conscient.
Suivre le flot de milliers de personnes convergeant vers les lieux saints, en silence ou priant, chantant, partageant le visible et l'invisible, dans une communion de peuple croyant. Y mêler le cortège des souf-frants, des malades et la "fourmilière serviable" qui les accompagne avec une énergie et un dévouement admirables.
Tous, nous tournons notre regard vers Marie, la maman réconfortante et sollicitons ses bienfaits.
Venir voir Marie, déposer ses fardeaux, continuer à se battre et repartir confiant.

Geneviève DEMION


Témoignage de Sylvie, infirmière hospitalière pour la 1ère année

Lourdes, je n'y étais jamais allée. Mais le Seigneur a placé sur ma route une amie montfortaine qui m'a parlé des pèlerinages, puis deux autres montfortains m'ont demandé si je serais intéressée pour venir en tant qu'infirmière puisque c'est mon métier. Il y a un an, j'ai donc décidé de répondre à cet appel et de me lancer dans l'aventure. Etant encore en activité, ça n'a pas été simple de me libérer pour la semaine de pèlerinage et pour les réunions en amont. Plusieurs fois j'ai cru que ce ne serait pas possible, mais je pensais que si je devais aller à Lourdes, le Seigneur rendrait les choses réalisables.
J'ai d'abord été surprise par l'accueil que m'ont réservé les Montfor-tains, si chaleureux et bienveillant, j'ai ressenti un fort esprit familial et convivial. J'étais frappée de constater que la plupart servaient en pélé depuis 10, 20 ou 30 ans ! A Lourdes, il m'a fallu un peu de temps pour prendre mes repères. Mais quelle joie en tant que soignante de retrouver le temps d'écouter et de partager avec les malades, dans notre monde qui court toujours plus vite et ne laisse plus cet espace fondamental ! Quel bonheur de ressentir cette unité où les hospitaliers de professions si différentes et de tous niveaux sociaux se retrouvent dans le même but, permettre aux pèlerins malades de se ressourcer ! Quelle grâce de goûter à cette paix, partout dans le sanctuaire où se côtoient des personnes valides, handicapées, malades, de toutes nationalités ! Merci Marie pour cette très belle expérience et pour ce message d'espérance que tu nous donnes.

Sylvie BERNARDOT

Témoignage de Jacques, hospitalier rouleur pour la 1ère année

Ce qui se vit à Lourdes est vrai et plein d'humanité. C'est la vraie vie dans sa réalité quotidienne, avec des personnes qui viennent chercher un réconfort moral et spirituel, qui viennent se libérer du fardeau quotidien pendant quelques jours (maladie, problèmes plus ou moins graves, blessures...). La rencontre, le partage, l'écoute sont des valeurs vécues dans la simplicité et l'humilité.

C'est un temps fort pour tous, pèlerins et hospitaliers.

Jacques HERAULT

 

Une hospitalière 1ère année.

Je suis une petite nouvelle hospitalière aux soins de salle l'après- midi.

Je suis arrivée à ce pèlerinage par des chemins très alambiqués, mais je sais maintenant que rien n'était dû au hasard, j'ai juste su prendre tous les petits signes qui m'y amenaient.

Le matin du départ, j'ai eu très peur de ne pas être à la hauteur de cet engagement.
Il faut préciser qu'il y a 10 mois j'ai perdu mon mari de 50 ans suite à une longue maladie.
Émotionnellement, je prenais beaucoup de risques...

Je suis partie avec une très bonne amie, une marraine ; et c'est là que la magie des Montfortains de Cholet à opérée, puisqu'en une soirée, par personnes interposées, je connaissais quasiment tout le monde.
D'emblée ce fut très rassurant.

Il m'a fallu deux jours pour réussir à mettre des mots sur tout ce que je vivais : Lourdes est un des rares endroits au monde, où l'on croise autant de misères que de sourires.
Mais le mot qui reste ancré dans mon esprit et dans mon cœur, c'est : BIENVEILLANCE.
Celle que nous portons à nos pèlerins invalides, et celle que nous partageons entre nous.

J'avais mis tellement d'espoir dans ce pèlerinage que je craignais/j'étais sûre d'être déçue.
Et bien non, c'était bien au-delà.

Je pense avoir plus reçu que donné.
Je vous remercie toutes et tous.

 

CLIQUEZ ICI  > > > >